CONFINEMENT ET COUPLE SEPARE : LE MANQUE 
 OU PAS !

👉 Le confinement, pour certains, va crĂ©er une obligation de sĂ©paration, due Ă  un Ă©loignement rĂ©sidentiel et/ou obligation professionnelle, ou familiale.

... Ce qui peut ĂȘtre vĂ©cu comme « une punition », peut aussi ĂȘtre l’occasion de faire ses mises Ă  jour intĂ©rieur, ainsi que celle de son couple.

👉Certains s’apercevront peut-ĂȘtre que cet Ă©loignement , choisi dans le quotidien, leur permet de vivre « celui-ci », de façon lĂ©gĂšre, car dĂ©jĂ  habituĂ©s Ă  un relationnel « de contact » attĂ©nuĂ©, mais aussi Ă  une autonomie dans le quotidien. Hormis la durĂ©e, l’habitude du manque de l’autre, ayant dĂ©jĂ  Ă©tĂ© prise, celle-ci se fait plus lĂ©gĂšre . Leur lien , dĂ©jĂ  spĂ©cifique, pourra mĂȘme s’en trouver renforcĂ©.

Seul s’ajoutera peut-ĂȘtre, le risque d’ĂȘtre malade, avec l’apprĂ©hension que le conjoint, ou soi mĂȘme n’ai Ă  vivre cette Ă©preuve seul
 (Valable pour tous dailleurs
)

👉D’autres vivront cet Ă©loignement comme une difficultĂ© supplĂ©mentaire, car rien ne les avait prĂ©parĂ© Ă  ne pas ĂȘtre amenĂ©s Ă  se revoir au delĂ  d’une quinzaine de jour , je pense particuliĂšrement aux Ă©tudiants.

👉Le manque de l’autre se faisant sentir, sur tous les plans du relationnel , dont Ă©motionnel et physique, il risque d’émerger des peurs venant de l’enfance, (peurs que l’on avait mis de cĂŽtĂ© en dĂ©veloppant notre relationnel en tant qu’adulte ) : la peur de l’abandon.

❗Le couple est Ă  la base du partage : 2 personnes partagent une part de leur individualitĂ© pour crĂ©er un couple, comme si celui-ci Ă©tait une 3Ăšme personne Ă  part entiĂšre . Le fait de ne plus pouvoir nourrir ce couple de la façon qui correspond Ă  chacun des 2 individus, peut donner l’impression que celui-ci va « manquer de quelque-chose » et qu'il y aura donc des consĂ©quences...

👉Ainsi, les couple sĂ©parĂ©s peuvent-ils vivre des moments de crises, tout autant traverser par le manque, qu’une forme de jalousie, ou d’incomprĂ©hension de ce que vit l’autre, tout comme un couple « classique ».

❗La diffĂ©rence, et de taille, est que le climat anxiogĂšne, liĂ© Ă  une forme de solitude, peut trĂšs rapidement laisser toute la place Ă  un Mental omniprĂ©sent pouvant accentuer les peurs 
et le fameux manque
et on tourne en rond!

 

👐 Si c’est le cas : Parlez-en Ă  votre partenaire! Passez par l’humour si c’est difficile Ă  aborder, mais ne laissez pas vos suppositions et suggestions mentales prendre toute la place, au risque qu’elles deviennent dans votre esprit, et Ă  cause de la durĂ©e du confinement , une vĂ©ritĂ© que vous vous serez auto-suggĂ©rĂ©e!

 

(photo : top santé)